Trafic aérien: le cargo de CDG à la peine. Celui d’Air France souffre

Illustration AF KLM. Jolie, non?

Vous trouverez ici un document bien pratique, réalisé par Célia Charlet, chargée de missions à Datagora sur le trafic aérien des 5 premiers aéroports européens. Vous y verrez que, si le trafic passager se tient globalement (avec une légère baisse) partout, le fret aérien à CDG  par contre  souffre plus que les autres : – 10% sur les deux mois. Chiffre  à mettre en rapport avec les résultats d’Air France KLM, publiés aujourd’hui (à voir ici): -6.5% sur Juillet-aout-septembre, malgré des capacités en baisse de 2.9%, ce qui ramène le coef de remplissage … 63.6%.

Un 777 cargo d'Air France (foto AF)

Il est clair que le cargo est tributaire, plus que le trafic passager de la conjoncture. Cela montre, mais c’est pas un scoop, que notre économie va mal. Rappelons que le fret aérien donne du travail, rien qu’à CDG,  à 15 000 salariés, sans parler des entreprises liées, directement ,indirectement ou induits dans le territoire du Grand Roissy, et… plus loin .

EV

Partagez cet article

1 réflexion au sujet de “Trafic aérien: le cargo de CDG à la peine. Celui d’Air France souffre”

Laisser un commentaire