attendez-vous à savoir …

ROISSYBUSINESSBIS

A LIRE ABSOLUMENT (recommandé par RM)

silence_coupable

RoissyMail embauche !

canstockphoto16466792BIS

un rédacteur, une rédactrice. Cliquez pour en savoir plus

CARTE DU GRAND ROISSY

CarteRM214

Téléchargez-là ou commandez-là chez nous

Prenez vos jumelles et devenez …

Prenez vos jumelles et devenez ...

pas voyeur, mais...

On rigole aux Rigoles

IMG_2347

Brasserie Les Rigoles à Paris 20. On recommande ! cliquez...

RoissyMail-Le-Magazine n°31

RoissyMail-Le-Mag-3101

Dans ce n°: le PNR, mais aussi un gros dossier très business sur les nouvelles ZAE du Grand Roissy. Un "collector"...

RoissyMail le Mag n°30

Pages de RM30BD2 copie

Tout savoir, dans ce numéro sur le Parc d'Exposition de Villepinte et son extension.

RETROUVEZ LES ANCIENS RM

RM

numéros 14 (2004) à 499 (juin 2012): une mine d'infos et de témoignages sur le Grand Roissy

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu. Un vrai roman

bn26-1.pdf
  • http://www.parisnord2.fr/

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Pour toujours mieux vous informer ...

CHOSES PUBLIQUES

Doc CP numero 2 ok

Violence à l'école: ça ne date pas d'hier. Lisez ce témoignage d'EV (2001)

Le (vrai) dernier RM le Mag !

Pages de RoissyMail Magazine 25 copie

Un numéro "collector" , carrément génial

RoissyMail Le Magazine N°32

Pages de ROISSYMAIL32BIS copie

La gare du métro « Grand Paris Express » au Mesnil-Amelot

garemetroGrandParis Mesnil-Amelot copie

Inscription à la Newsletter RoissyMail

Inscrivez-vous à la newsletter

Email *

Nom *

Entreprise

Fonction dans l'entreprise

Site web



captcha


* = indispensable

Roissy Mail Le Magazine n°29

Pages de RM29bd2 copie

Les dossiers de nos Mag restent toujours jeunes... Consultez ou téléchargez le n°29 facilement.

Nos anciens journaux papiers

Capturebn2

Une mine d'infos pour comprendre le territoire

J’ai 13 ANS….

moibdrm

CLIQUEZ !

1034, Amenagement, CA Roissy Pays de France, Coup d' Gueule, Gonesse, délire

Sortie provocatrice (et pathétique) de Nicolas Hulot sur EuropaCity : vers sa démission ? Probable, je pense…

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 09 juillet 2018

cliquer pour voir l'extrait sur EuropaCity

« Je crois que le projet a été revu à la baisse. J’attends de voir ce que va être Europacity (…) Avoir un centre commercial gigantesque avec une station de ski artificielle, c’est la folie des grandeurs du XXe siècle, c’est exactement ce que je ne veux plus demain« 

Voici ce qu’à déclaré, tout récemment, Nicolas Hulot, ministre d’Etat, chargé de la la Transition écologique et solidaire (pas moins, avec quatre ministres sous son autorité…) . Cette déclaration est, à mon avis purement scandaleuse, démagogique, mais surtout politicienne, dans son intérêt. Il faudrait qu’il ferme les patinoires et les piscines s’il voulait être cohérent. …

J’en ai parlé avec un de mes honorables correspondants. Voici ce que je lui ai répondu (ça m’a donné l’idée d’en parler ici):

Je pense qu’ Hulot va démissionner, comme je vous le disait.

Il faut savoir que tout le monde, avant, voulait l’avoir comme ministre, Hollande mais aussi Sarko (popularité, ushuaia)

Ce coup-ci Macron a mis le paquet: ministre d’État, chapeautant , pas moins de quatre ministres, et pas des moindres. Un beau hochet… Vieillissant, Hulot a dû se dire c’est maintenant ou jamais…

Mais les choses se sont compliquées, compte tenu des positions qu’il avait prises avant. Macron lui a fait un beau cadeau avec l’abandon de NDDL. Mais y’a pas que ça: glyphosate, et surtout nucléaire où je pense le gouvernement ne bougera pas.

La dernière fois que je l’ai vu chez Bourdin (un mois+ je crois) il a fait comprendre, en se tortillant comme le dernier des politiciens , qu’il prendrait sa décision quant à son maintien au gouvernement dans le courant de l’été.

C’est dans ce contexte, je crois, qu’il faut situer sa déclaration sur EC. Il avait été peu disert sur ce sujet jusque-là, malgré les pressions diverses de ces « copains zécolos » .

Il sait bien que l’État (via son collègue ministre de la « Cohésion des territoires » et donc avec l’aval de Macron, forcément, MDR) a fait appel pour la ZAC du Triangle, et le gouvernement ne bougera pas sur EC (bonjour l’effet sur les investissements, entre autres).  Et, parler dernièrement d’EC (une vraie provoc’ au passage) comme il l’a fait à ce moment, alors que, encore une fois, il évitait le sujet,  sera un élément qu’il pourra mettre en avant pour sa démission (terres agricoles etc…) .

Il a une alternative : ou démissionner, ou manger son chapeau. Qu’il ne mangera pas, d’ailleurs, il s’en fout : c’est l’archétype du bobo (c’est pour ça qu’il n’a pas été désigné par les « Verts » (repère de bobo, pourtant)  qui l’ont « boulé » lorsqu’il voulait être candidat à la présidentielle, en 2011 (revoir ici, j’y étais, prestation lamentable, en mode je m’en fout, je m’amuse, c’était chez nous, à Sevran, ça faisait peuple ). Je pense qu’il va démissionner. Mais, selon son emploi du temps perso, il peut rester: la soupe est bonne !

Eh ben c’est pas terrible, tout ça… Le sort des habitants de notre région, il s’en tamponne le coquillard …

A plus cher ami  !

EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1034, Coup de coeur, Que sont-ils devenus?, Roissy CDG

La Guadeloupe comme si j’y étais, avec Danielle Yserman et Albert Holl

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 09 juillet 2018

vendredi dernier, au Yacht Club de Pointe-à-Pitre

Dans la série « je joue les entremetteurs » (j’ai l’habitude…), voici mon dernier coup. Moi qui suis casanier depuis un moment, j’aime voyager à distance ou voyager par personne interposée (c’est mon nouveau côté Avatar).

Donc, je savais que Danielle Yzerman (ancienne responsable de presse à CDG, chez ADP, aujourd’hui en retraite, que j’avais revue récemment dans mes hautes terres de Belleville, voir FB à gauche ) allait se rendre en Guadeloupe ces temps-ci. Son fils y travaille et c’était à l’occasion du 1er anniversaire de la mort de son mari Jean-Pierre Yzerman qui fut directeur des antennes radio des DOM TOM. Ce n’est pas banal, il a été incinéré et l’urne de ses cendres « enterrée » sous la mer, dans un lagon de l’ile. Son fils, qui pratique la plongée, vient lui rendre visite de temps en temps.

Je suis toujours en contact avec Albert Holl, ancien secrétaire général de la préfecture des Aéroports à CDG (revoir son départ ici, où je dis tout le bien que je pense de lui). Il est aujourd’hui secrétaire général de la sous-préfecture de Point-à-Pitre (partie de l’ile qui compte les 2/3 de la population et l’essentiel de son activité économique).

Du coup, je me suis dit, ces deux-là, ils devraient se plaire et avoir plein de choses à se dire (c’est fou comme tout ceux qui sont passés par « Roissy » en gardent une grande nostalgie).

Donc mise en contact des deux. Et déjeuner, vendredi dernier, au Yacht Club de Pointe-à-Pitre. Le courant est passé, comme j’en étais sûr. Et on a parlé tous les trois à ce moment, c’était comme si j’y étais…

Ils doivent se revoir !

Bon, faudra bien que je me décide à aller en … Gwadloup ! EV



Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

Consulter les 5 derniers numéros de RoissyMail Le Mag

1034, Roissy-en-France, culture et loisirs

De l’humour à Roissy Village ?

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 09 juillet 2018

cliquez pour les infos. Je trouve le logo ... rigolo

Voici quelque chose d’original, pour le moins. Le Centre culturel l’Orangerie de Roissy Village organise, en collaboration avec le théâtre Le Point Virgule (Paris) un … festival d’humour nommé « Les Ailes du rire ». Ouvert aux amateurs pour des sketches de 5 minutes. Les trente candidat retenus se produiront sur scène pour un spectacle public le 1er décembre prochain. Voyez toutes les précisions sur cette page spéciale du site de la mairie.

Bon, ben c’est courageux parce que de nos jours, y’en a pas beaucoup qui ont de l’humour… (encore que, certains, sans le faire exprès…). EV

Le beau centre culturel de Roissy-en-France (foto mairie)

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1034, Coup de coeur, Que sont-ils devenus?

Retrouvailles avec Sakuntala et Violaine

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 09 juillet 2018

Violaine, Nina, Saku et ma pomme

Sakuntala est venue passer 15 jours en France, venant de Chiang Maï (nord Thaïlande), où elle tient son superbe Home Stay (revoir ici). Elle n’était pas revenue depuis… 9 ans. Je l’ai invitée dans mon fief avec notre amie commune Violaine Valade (ex PAF puis Air France) qui lui a servi de chauffeur pendant son séjour. Chaleureuses retrouvailles, vous pensez bien. Elle nous a rapporté un sachet des citrons bio (revoir ici) qu’elle et son ami Dany cultivent dans leur magnifique propriété. Saku a pu faire connaissance de Nina, la fille de ma femme, qui devait faire deux mois de stage (janvier février) dans le Home Stay, mais qui n’avait pas pu embarquer pour une histoire de fou de visa.

Pour rappel ou pour ceux qui ne l’ont pas connue, Saku avait tenu, avec son défunt mari pendant des années le restaurant thaï (le Sakuntala…) du Mesnil-Amelot. Elle connaissait tout le monde…  Je continue à vous recommander son Home Stay de Chiang Maï, où j’avais passé 10 jours excellents. Prendre contact avec moi pour plus d’infos… EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1034, Le Mesnil-Amelot, Politique

Alain Aubry, maire (ex LR) du Mesnil-Amelot a appris à Marcher !

5 commentaires 09 juillet 2018

avec Alain Aubry, en 2013

Lors de la soirée de création du Club des acteurs aéroportuaires , plusieurs maires m’en ont parlé  : Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot (qui n’était pas là) aurait adhéré à En Marche, le parti d’Emmanuel Macron. Ça m’avait à la fois surpris et … amusé.

Je m’étais promis de l’appeler, ce que j’ai fait au plus tôt. Et m’a confirmé, sans détours, qu’il avait bien adhéré à En Marche, au moment de l’élection présidentielle. Et de m’expliquer son ras-le-bol des autres partis dont LR dont il était membre. Tout en estimant que le gouvernement faisait jusque là un bon boulot et qui fallait lui laisser du temps. Eh, tu aurais pu m’en parler, lui dis-je en lui demandant si je peux publier l’info. Sans  problème m’a t-il répondu. Voila qui est fait donc…

A la réflexion, ça ne m’a plus étonné, car je le connais bien et depuis longtemps. Il a toujours été indépendant, jamais bien à l’aise au parti LR. Et, indépendant aussi à l’époque de la « Grande intercommunalité » (Roissy Pays de France, dont il est aujourd’hui l’un des vice-présidents) où il s’était prononcé courageusement pour sa création, contre l’avis de beaucoup de ses collègues de Seine-et-Marne (revoir l’article en cliquant sur la foto). Ça avait chauffé à l’époque ! EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1033, Coup de coeur, Grand Roissy

Création du Club des Acteurs du Grand Roissy (fusion du Pays de Roissy et de l’association des Collectivités du Grand Roissy)

1 commentaire 28 juin 2018

Nathalie Simmenauer (Air France) remettant un bouquet à Chantal Romand. A la tribune, ce sont Patrick Renaud et Joël Sonnes

Ça se préparait depuis un moment. Lundi 25, à l’hôtel Pullman de Roissypôle, l’association  Pays de Roissy  CDG (créée en 2003)  et celle des Collectivités du Grand Roissy (créée en 2011) ont voté, lors de leurs assemblées générales leur fusion pour donner naissance au « Club des Acteurs du Grand Roissy ». il s’agit, selon le président Renaud, désormais président de la nouvelle structure, d’avoir « une meilleure efficacité et une meilleure lisibilité de nos actions ».

le logo de la nouvelle association

En fait, l’association des Collectivités du Grand Roissy (qui était, selon moi une très bonne initiative), dont Patrick Renaud était aussi président,  ne fonctionnait plus vraiment, depuis un moment, et en particulier depuis la création de l’ET Paris Terres d’envol (93). Malgré les efforts faits d’ailleurs. Et on regrettera ici, le peu d’engouement du président de Terres d’Envol, Bruno Beschizza, maire d’Aulnay, pour le Grand Roissy.

Hommage et félicitations à Chantal Romand

Pays de Roissy fut donc créée en 2003 à l’initiative d’Air France. Je l’ai connue au moment de sa préparation. A cette époque (ça devait être 2002), Guy Tardieu, alors directeur de cabinet du PDG d’Air France (Jean-Cyril Spinetta) et aujourd’hui délégué général de la FNAM était venu me voir, dans mon antre du Vieux-Pays de Tremblay pour me faire part d’une idée que son PDG avait eue. Dans ces années-là, le bruit de CDG faisait beaucoup de bruit parmi les riverains. En fait tous les » opposants » s’attaquaient à ADP (alors qu’ADP n’a pas d’avion…). Et comme Air France (plus gros transporteur de CDG et plus gros employeur de l’aéroport et de la région de Roissy) était celui qui faisait le plus de bruit, l’idée était de faire quelque chose en faveur du territoire et de ses habitants. Spinetta, m’avait expliqué Guy Tardieu, avait eu connaissance d’une initiative dans un pays nordique, visant à favoriser l’acceptabilité, par les riverains, d’un établissement « nuisant » (une centrale de mémoire) et que ça avait bien marché.

D’où l’idée de faire quelque chose à Roissy. Guy Tardieu, qui savait que je connaissais bien le territoire, m’avait demandé mon avis. J’ai tout de suite dit que c’était une bonne idée. Et m’a aussi demandé si je pouvais leur donner des conseils, ce que j’ai accepté très volontiers, bénévolement.

Il était accompagné, ce jour-là, de Chantal Romand, dont j’ai fait la connaissance. Elle était à l’époque directrice des opérations du hub d’Air France et avait été pressentie pour diriger ce qui allait devenir l’association du Pays de Roissy.

Peu de temps après, je reçois un coup de fil d’un gars d’une agence de com’ qui avait été missionnée par Air France pour accompagner le projet. Ledit gars me demande plein de trucs, me bombarde de questions… J’apprends donc que cette agence était payée par Air France et donc, je lui réponds que dans ces conditions, mon aide ne serait pas … bénévole. Fâché le gars… Plus de nouvelles…

J’avais revu Chantal après ça. Et, je ne sais plus exactement ce qui s’est passé (elle non plus d’ailleurs), y’avait eu fâcherie de sa part envers moi (elle a son caractère…) et, du coup, me voici boycotté.  Bon…  Boycotté jusqu’à la cérémonie d’inauguration de Pays de Roissy, qui s’était déroulée en grandes pompes au Sofitel de CDG (aujourd’hui Mercure). C’est que Air France avait « dealé » avec le groupe ACCOR  et le premier président de l’association fut Claude Chevauché, alors directeur de l’hôtel (puis ce fut, jusqu’à ces jours, son successeur Joël Sonnes, aujourd’hui directeur du Pulmann) , et Chantal en était la « secrétaire générale ». Air France soutenant financièrement, jusqu’à ce jour, l’association.

Puis, comme toujours, les choses se sont arrangées et je n’étais plus persona non grata, et on a appris à mieux se connaitre (en plus elle a des accointances lorraines…) et s’apprécier (aujourd’hui c’est le grand amour !!) …

Un travail rare et exceptionnel

J’ai suivi depuis ça, de prés ou de loin, le travail de Pays de Roissy. Chantal avait pris sa retraite anticipée fin 2003 et a pu se consacrer presqu’a plein temps à l’assoc (elle était aussi  adjointe au maire de Mareil-en-France (joli village du Val d’Oise, non loin de Roissy, elle en est le maire aujourd’hui). Elle a fait un boulot super. Il faut se souvenir qu’à l’époque, le « pôle de Roissy » comme on l’appelait, était « mentalement » divisé.  Les élus ne se connaissaient pas, les entreprises avaient du mal à comprendre le territoire…

Elle a pris son bâton de pèlerin, et est allée voir tout le monde. Élus, entreprises (pour les grandes, je peux vous dire que la cotisation était salée…) ont adhéré en masse (elle avait toujours son carnet d’adhésion dans son sac, qu’elle dégainait rapidement !). Et gros boulot, constant dans la durée. Commissions diverses, (dont celle « économie », animée avec assiduité depuis le début par Jean-François Benon, DG du CEEVO), assemblées générales festives, réunions diverses, mises en contact, site web (dommage, pas toujours à jour) et même le Père Noël  … La visibilité du Grand Roissy, au moins à l’intérieur, s’en est trouvée renforcée grandement. D’autant qu’elle avait eu l’intelligence d’inclure le sud de l’Oise dans l’association, partie intégrante du Grand Roissy, (et pas la moindre). Ce que, à ce jour encore, personne ne fait (sauf ma carte du Grand Roissy…), à grand tort, à mon avis.

Un exemple ? Un jour je rencontre Roger Boulonnois, alors maire de Saint-Mard (77)  mais surtout député de la circonscription (6ème à l’époque) concernée par « Roissy ». Il était suppléant et avait remplacé,  à l’Assemblé nationale, Jean-François Copé, qui avait été nommé ministre. Boullonois me dit, avec enthousiasme, tu sais Eric, je suis content, grâce aux contacts à Pays de Roissy, j’ai pu régler un problème de ligne de bus avec les CIF (qui étaient membre de l’assoc’). J’étais sur le cul et lui dit: mais bon sang, tu es député du secteur, tu pouvais pas régler ça tout seul ? Visiblement non… Et des « anecdotes » comme ça, j’en ai plein…

Bien… Vous pourrez voir le communiqué publié (avec la composition du bureau ) à l’issue des AG de lundi. Et un document sur la préparation de la fusion (où on parle d’argent…).

Plein succès à la nouvelle association ! (même si j’ai un peu de doutes… ) EV

pendant l'AG. A droite (pour une fois...) c'est Joël Marion, maire de Compans (77) et trésorier de la nouvelle association



Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1033, Aulnay-sous-Bois, Equipements, Le Grand Paris, Paris Terres d'Envol

Centre de maintenance des lignes 16 et 17 d’Aulnay: l’enquête publique est en cours.

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 27 juin 2018

cliquez pour voir plus de perspectives (c'est à la ligne PC 6)

Elle a commencé le 11 juin et se terminera le 10 juillet.  C’est « l’enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale et demande de permis de construire concernant la réalisation du centre d’exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express ». Sur les terrains de l’ancien site PSA à Aulnay, le long de l’A3. C’est un gros truc… On y reviendra. En attendant, vous pouvez consulter le dossier ici, y’a tout . EV



Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1033, Coup de coeur, sortir dans le Petit Paris

Agréables retrouvailles avec Patrick Gaude, DG de l’hôtel Mercure Paris Montmartre

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 26 juin 2018

Super sympa, le 21 juin (fête de la musique) en fin d’après-midi, sur la terrasse de l’hôtel, animée pour l’occasion. Je m’étais promis d’aller saluer Patrick Gaude, le directeur général de l’hôtel Paris Montmartre (4 étoiles, 305 chambres, bel hôtel). Il avait été DG du Novotel de Roissy Aéroport  voici quelques années. En fait c’était pour le remercier d’avoir accepter de prendre la fille de ma femme, Nina, en stage (réception) pour deux mois (mai juin). Ce stage s’est très bien passé. Cette jeune fille, très consciencieuse aura donc fait ses quatre mois de stage (dont le Mercure Boulogne (revoir ici) et l’Holyday Inn Roissy Village obligatoires dans le cadre de sa « mise à niveau » hôtellerie eu CNED . Elle continuera l’an prochain en BTS Hôtelier.

Après son dernier jour, Nina m’a rapporté de l’hôtel le guide 2018 « do you speak touriste », qui avait été présenté à Roissy Village la semaine dernière (revoir ici). Diffusion rapide donc ! EV

cliquez pour nouveau guide

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1033, Aéronautique, Le Bourget, Transport aérien

Contrôle aérien: un rapport du sénateur Vincent Capo-Canellas

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 25 juin 2018

Le sénateur (93, ancien maire du Bourget, UDI) Vincent Capo-Canellas (« VCC » est membre de la commission des finances -présidée par Vincent Eblé, ancien président PS du Conseil départemental 77). VCC est aussi président du groupe d’études d’études « Aviation civile« , dont Arnaud Bazin, sénateur (LR) , ancien président du conseil départemental 95 fait aussi partie (on reste en famille Roissy…), et aussi questeur du Sénat (c’est… plutôt cool). Il  a récemment publié un rapport d’information sur l’état du contrôle aérien en France. C’est pas triste…. 160 pages quand même…  J’en ferai une synthèse plus tard car c’est important (purée les rapports en ce moment…) mais vous pouvez toujours jeter un coup d’œil en cliquant en haut.

J’ai eu une discussion, ce matin, avec le sénateur Capo-Canellas sur son rapport. Intéressante et agréable comme toujours. Il m’a signalé, entre autres, l’interview de d’Alexandre de Juniac (ancien PDG d’Air France qui s’était exfiltré lui même de la compagnie, revoir ici, avant de devenir le patron de l’IATA (c’est plus cool et certainement mieux payé),  lors de l’édition  2017 de Paris Air Forum, interview réalisée par Fabrice Gliszczynski, (vrai) journaliste de La Tribune, (vrai) spécialiste de transport aérien à La Tribune (depuis 15 ans+, et quand je dis « vrai » ce coup-ci c’est pas une blague).

Le thème : « les grands défis à venir du transport aérien mondial ». J’ai tout visionné car si c’est un peu long, c’est tout aussi  intéressant. Et… on ne s’ennuie jamais avec A. de Juniac (revoir encore ici sa glorieuse prestation à l’Abbaye de Royaumont (95), en mars 2015… ). EV

voyez l'interview!!!

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

© 2018 Roissy Mail. Porpulsé par Wordpress.

Thèmes Wordpress par Agence Rdva